Une année 2020 pas si mauvaise pour l’INRAP !

En effet, c’est sur son site que l’Institut National de Recherche en Archéologie Préventive a communiqué son bilan de l’année 2020. Un bilan qui se révèle finalement assez riche en termes de découvertes et ce, dans toutes les régions.

En Auvergne-Rhône-Alpes, c’est une partie des installations du camp de César devant l’oppidum gaulois de Gergovie en -52 qui a été découverte et relance l’intérêt (en avait-il besoin ?) pour cette période riche qu’est la Guerre des Gaules. Une période dont la principale source d’informations est Jules César lui-même. Si la localisation de Gergovie avait pu être déterminée, la localisation précise des deux camps romains (César évoquait le « Grand » et le « Petit » camp) restait une énigme, qui vient en partie de se résoudre avec la découverte du fossé principal sud du camp. Découverte importante donc.

Dans les Hauts-de-Seine, un habitat Neandertal a été retrouvé, notamment par la découverte de Silex et d’un fragment d’une défense de Mammouth : difficile de se représenter la région parisienne préhistorique, gelée et arpentée de mammouths : pourtant les archéologues de l’INRAP l’ont fait !

À Nîmes, les archéologues ont fouillé une salle cruciforme située sous l’arène de l’amphithéâtre romain. Ces nouvelles fouilles ont permis de dévoiler un ensemble de machineries dédiées à l’organisation des jeux de l’arène. Un ensemble technique qui pourrait même être plus ancien que l’édifice actuel, visité par des milliers de personnes chaque année.

L’amphithéâtre romain de Nîmes – Crédit Photos : Richard Pellé / INRAP

Enfin, l’INRAP intervient préalablement au lancement de chantier. C’est le cas pour le château de Villers-Cotterêts, dans l’Aisne, appelé à devenir la Cité Internationale de la Langue Française. Château important pour cette dernière car c’est en son sein que François Ier signe l’ordonnance de 1539, dite « de Villers-Cotterêts » instituant le français comme langue officielle de tous les actes officiels administratifs et judiciaires. Malgré une lente dégradation, l’édifice sera rénové et aménagé. L’INRAP, présent in situ, à donc pu effectuer les vestiges de l’ancien château médiéval ainsi que de l’ancien Jeu de Paume.

Vue générale des fouilles château de Villers-Cotterêts – Crédit Photos : Denis Gliksman / INRAP

Les USA n’ont pas inventé le fast-food

Pour cette découverte, on part du côté de la vieille Pompéi, ou la découverte d’un fast-food antique a été dévoilée le 26 Décembre. Les ruines de cette ville antique sont un véritable musée à ciel ouvert dans lequel le temps semble s’être figé à la suite de l’éruption du Vésuve. Un tel lieu est toujours propice à des découvertes et nous l’avions déjà évoqué [Lien].

Qu’en est-il cette fois ? Plus efficace que de grands discours, voici une petite vidéo de France 24 vous présentant cette découverte surprenante :

Crédits Reportage : France 24

Des collections en ligne toujours accessibles

De retour en France pour finir, avec toujours l’INRAP qui poursuit sa politique de sensibilisation à l’archéologie malgré toutes les problématiques liées à la COVID-19. Ainsi, la Galerie Muséale de l’INRAP rend accessible en version numérique près de 300 000 objets faisant partie de ses collections et de celles de certains musées.

Arrivés sur la page d’accueil du site, nous avons la possibilité de sélectionner la période qui nous intéresse, d’effectuer une recherche par exposition. On y trouve en effet de nombreuses présentations des expositions n’ayant malheureusement pas pu être ouvertes au public.

Capture d’écran de l’interface de la Galerie Muséale / Crédits : INRAP

Si l’on recherche un type d’objet en particulier, une recherche thématique est possible. Les objets sont ainsi accessibles à la portée de tous !

Près de 300 000 objets sont répertoriés dans cette base de données – Crédit : INRAP

En 2020 (et probablement en 2021), la culture a été fortement impactée par la crise sanitaire, et les nombreuses initiatives des sites patrimoniaux sont à souligner pour montrer que l’Histoire et les Musées ne sont pas une science morte !

Merci d’avoir lu cette première actu de l’année 2021 ! À très bientôt !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here