En effet, le 1er février dernier, les Bleus accueillaient le Pays de Galles pour débuter le tournoi des Six Nations, devant plus de 60000 personnes ayant garni le Stade de France pour l’occasion. Le premier acte fut plein d’espoir puisque grâce à des essais de Picamoles et Huget en début de match, ainsi qu’une pénalité et un drop de Lopez, les Bleus menaient de 16 points à rien à la pause. Que demander de plus pour une Equipe de France qui commençait pourtant ce tournoi avec énormément de doutes ? Les doutes réapparaîtront bien en seconde mi-temps. Un second acte qui fera les affaires de la Fédération Française de la Lose (FFL) puisque les Bleus subiront une Remontada comme l’avait subi le PSG en football, à deux reprises en Ligue des Champions. Les Bleus encaisseront pas moins de 3 essais transformés ainsi qu’une pénalité pour finalement s’incliner 19-24 à domicile. Une entame catastrophique qui avait conduit 9 jours plus tard à une grosse raclée face aux Anglais dans un « Crunch » à sens unique (44-8). Les Bleus finiront un peu mieux leur tournoi en battant notamment l’Ecosse et l’Italie.

Depuis le début de la Coupe du Monde au Japon, les Bleus affichent un visage mitigé : comme face aux Gallois 8 mois plus tôt, l’Equipe de France réalise de gros débuts de matchs qui lui permettent de prendre une belle avance à la pause comme ce fut le cas par exemple en match d’ouverture face à l’Argentine ou encore face au Tonga, mais le second acte est toujours beaucoup plus compliqué pour les Bleus qui voient souvent leurs adversaires recoller et pas loin de passer devant.

Ce genre de défaillance physique et/ou mentale ne sera pas à reproduire en quart de finale face aux Gallois notamment tombeurs de l’Australie lors du second match de cette Coupe du Monde.

Néanmoins, la dernière confrontation en Coupe du Monde entre l’Equipe de France et le Pays de Galles avait vu les Bleus s’imposer en demi-finale pour rejoindre les All Blacks en finale, lors de la Coupe du Monde 2011 se déroulant en Nouvelle-Zélande. Un match qui s’était joué sur des détails puisque les Bleus s’étaient imposés 9 à 8 et avaient vu la chance leur sourire quand la transformation du seul essai du match gallois s’était écrasée sur le poteau. La finale sera quant à elle beaucoup moins chanceuse pour le XV de France qui s’inclinera contre le pays organisateur et ultra-favori, les All-Blacks, d’un petit point seulement avec un arbitrage qui semblait avoir plié sous la pression Néo-Zélandaise sur plusieurs décisions…

Vous l’aurez compris, l’avantage psychologique est du côté Gallois mais n’en déplaise à la FFL, impossible n’est pas français et tout le monde se rappelle de l’exploit français au même stade de la compétition, 12 ans auparavant face aux All Blacks à Cardiff alors que personne ne les attendait du fait notamment du match d’ouverture perdu face à l’Argentine. Ce match avait donné lieu à un épique Haka où les Français de Chabal étaient venus affronter les Blacks du regard à, à peine quelques centimètres, avant de s’imposer de manière héroïque 20 à 18 grâce notamment à un superbe essai de Jauzion en fin de match.

Sah quel plaisir !

Il faudra donc mettre son réveil ce dimanche matin, ou aller en after en attendant le coup d’envoi de ce troisième quart de finale de la Coupe du Monde de Rugby,  pour assister on l’espère, à un nouvel exploit du XV de France !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here