Il ne fallait pas arriver en retard hier après-midi dans le Chaudron puisque après 10 minutes de jeu, Sainté menait déjà 2-0 face à la ville Rose.

D’entrée, après une belle combinaison entre Cabella et Polomat, ce dernier sert sur un plateau notre « Zorro Vert » qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score et faire chavirer de bonheur notre Chaudron magique (2ème, 1-0).

(merci à @Alex_InDaHouse2 pour ces images)

Et ce n’est pas fini, à peine 8 minutes plus tard, à la conclusion d’une action de grande classe entre Hamouma et Khazri, Beric, encore lui y va de son doublé pour faire le break (10ème, 2-0).

Rien n’arrête Sainté et Khazri veut y aller de son but mais sa frappe enroulée est détournée in extremis par Reynet bien attentif. Il y aurait donc pu y avoir 3-0 pour les Verts au bout de 12 minutes, un véritable rouleau compresseur.

Ensuite le rythme retombe quelque peu et les Verts maîtrisent tranquillement cette première période en rentrant au vestiaire avec un bon matelas d’avance.

Au retour des vestiaires les Verts s’endorment un peu et ce sont les Toulousains qui s’enhardissent un petit peu. Ruffier devra être attentif face à la reprise de Sanogo en début de deuxième période, tandis les Verts ont un mal fou à ressortir le ballon. La sanction arrivera dans le dernier quart d’heure de jeu avec un pénalty concédé par Debuchy sur Gradel. Celui-ci veut se faire justice lui-même mais c’était sans compter sur la Ruff qui repousse le ballon sur son poteau et laisse Toulouse à distance.

Les violets ont laissé passer leur chance, et cela aura eu le mérite de réveiller Sainté qui finira en boulet de canon ce match. Reynet devra rester attentif devant Nordin ou encore Cabella pour que Toulouse ne boive pas le calice jusqu’à la lie.

On en restera donc là, les Verts s’imposent 2-0 et peuvent fêter avec leur public ce week-end XXL avec leurs joueurs et les jeunes U19. Quelques heures plus tard, Marseille s’inclinera face à Nantes laissant les Verts à la 4ème place avec 5 points d’avance. Ça sent bon l’Europe donc, et nos voisins restent également accessibles avec une difficile réception des Dogues la semaine prochaine…

On a aimé :

-Nos garagnas qui ont ramené la Coupe à Sainté : Un vent positif souffle sur le Forez ces temps-ci, les U19 en ont profité pour aller offrir à l’ASSE sa quatrième Gambardella de son histoire. Tout s’est joué en seconde période après un premier acte plutôt équilibré. L’inévitable Benkhedim a ouvert le score d’une frappe splendide dans la lucarne, bien servi par Tormin auteur d’un joli match également. En fin de match, Charles Abi tuera le match à la suite d’une course pleine de maîtrise. Les p’tits Verts ont fait la fierté de leur peuple comme n’ont pas manqué de le rappeler les Ultras stéphanois :

(@ASSEofficiel)
X
(Merci à Furania-Photos pour ces images)
X

-L’entame canon : Hier après-midi on a vu une équipe qui voulait se donner les moyens de son ambition en attaquant le match très haut pour étouffer les Toulousains ce qui a très bien fonctionné.

-L’ambiance Coupe d’Europe : On ne sait pas encore si les Verts seront européens la saison prochaine, ce qui est sûr ce que leur public a le niveau et est prêt à sillonner les routes de l’Europe entière pour présenter ce qu’est l’Enfer Vert !

(@jplusun)

On n’a pas aimé :

-Le coup de moins bien au retour des vestiaires : jusqu’au pénalty stoppé par Ruffier, les Verts étaient totalement absents dans ce deuxième acte. Ceci aura eu le mérite de réveiller Sainté qui aurait pu ensuite gagner plus largement.

Notre Tops/flops :

Tops :

Beric : Difficile de faire plus efficace pour notre Slovène qui a inscrit un doublé en 10 minutes. Il a fait l’objet pour sa sortie d’une ovation du Chaudron à la hauteur de sa saison, amplement méritée.

Cabella : Un vrai plaisir de voir RC7 s’épanouir sur le terrain comme il le faisait la saison dernière, et ça fait un bien fou à l’équipe. Il est d’ailleurs à l’origine de l’ouverture du score en lançant parfaitement Polomat en profondeur.

Polomat : Qui crut que celui-ci ferait un jour partie de nos tops, quand on le voyait mettre des brins à un de ses propres coéquipiers à Auxerre ? Et pourtant, nous n’avons absolument rien à reprocher à notre latéral cette saison : irréprochable quand on fait appel à lui, celui-ci se montre même décisif en apportant un plus offensivement. Un peu plus en difficulté dans le second acte mais ça ne ternira pas sa belle copie.

Ruffier : Il n’a quasiment rien eu à faire de toute la rencontre mais a sorti le péno de Gradel. Toujours là quand il faut.

Flops :

On aurait pu comme la semaine dernière ne mettre aucun joueur mais si on veut être un peu perfectionniste Debuchy a été le moins bon sur la pelouse hier, lui qui aurait pu relancer Toulouse avec son pénalty concédé sur Gradel, et qui fut en difficulté pendant une bonne partie de la rencontre face à ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here