Pour la énième fois depuis dix ans les Verts vont devoir se passer de leurs Kops après la décision de la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel après le derby face à l’OL. En cause ? Encore les fumigènes, toujours interdits et pourtant présents depuis la nuit des temps dans les tribunes françaises et dont les incidents les impliquant sont aussi faibles que le nombre de décisions intelligentes prises par les autorités concernant les supporters en France au XXIème siècle. Cela semble néanmoins bouger dans le bon sens avec les annonces du Ministère de l’Intérieur pour que les déplacements soient de moins en moins interdits ou restreints.

Pour ceux qui s’intéressent au football allemand, le derby remporté hier par l’Union Berlin face au Hertha s’assimilait à tout ce qu’on aime voir dans un derby, nos voisins allemands disposent bel et bien d’une énorme avance en ce qui concerne la gestion de leurs supporters.

Difficile de dire si cette décision de priver Geoffroy de deux de ses tribunes va peser dans le résultat de la rencontre comme le démontre l’étude de nos confrères des Poteaux-carrés : quand l’ASSE est privée d’un ou de ses deux poumons (c’est quand même arrivé à 16 reprises en même pas 9 ans), les Verts l’emportent plus d’une fois sur deux, font match nul près d’une fois sur trois pour environ seulement 1 défaite tous les 9 matchs.

Néanmoins, la dernière fois que l’ASSE était privée de ses deux Kops face à Monaco, les Verts en pleine crise s’étaient inclinés 4-0, Ruffier avait été expulsé et la soirée s’était terminée en affrontement entre CRS et Ultras dans un contexte délétère.

Résultat de recherche d'images pour "asse monaco incidents 2017"
La belle nuit étoilée de décembre 2017 à la suite d’un Sainté-Monaco (source : Foot01)

Nous espérons donc un épilogue plus joyeux ce soir d’autant plus que ce match est primordial du point de vue comptable. Comme nous vous l’expliquions, Sainté peut se retrouver au pied du podium comme au fin fond du classement. Il ne faudra pas se louper pour les Verts qui retrouvent une équipe monégasque qui reste sur 3 victoires consécutives toutes compétitions confondues, s’appuyant sur le duo de feu Ben Yedder/Slimani, le premier étant meilleur buteur du championnat avec 9 réalisations, le second pas bien loin avec 5 réalisations mais aussi 7 passes décisives, le plus souvent pour son compère d’attaque. Bien heureusement pour Sainté, le second ne sera pas du déplacement dans le Forez, tout comme Fabregas, lui aussi blessé.

Côté stéphanois, deux surprises dans le groupe de Puel : les absences de dernières minutes de deux cadres, M’Vila et Khazri. Honorat fait quant à lui partie des joueurs retenus et aura peut-être pour la première fois la chance de fouler une pelouse de Ligue 1. Au niveau du système, Puel devrait repartir sur le 3-5-2 dont on a toujours autant de mal à déceler les vertus : offensivement, les transitions entre les lignes sont plus que compliquées et défensivement on est loin d’être plus solide, en témoigne notamment le second but amiénois la semaine dernière. Néanmoins, difficile de le reprocher à Puel puisque si l’on regarde uniquement les résultats, ceux-ci sont très encourageants depuis son arrivée. Dans le contenu, c’est par contre plus compliqué puisqu’en dehors d’une victoire avec les tripes dans le derby, un hold-up à Bordeaux et deux matchs nuls sans vraiment de saveur face à une modeste équipe ukrainienne et face à Amiens, les Verts ne montrent pas ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel effectif.

A eux de nous faire mentir ce soir dans un match où Sainté sera pour beaucoup l’outsider, face au favori monégasque.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here