Une vraie perf’ face à Paris

Nous étions tous unanimes mercredi soir. La bande à Gourna auteur d’une prestation XXL a fait plus que tenir la dragée haute au champion de France en titre. Avec un brin de réussite supplémentaire les Verts auraient même pu prendre les trois points. Il faut dire qu’en face, le PSG n’est pas le même que les saisons précédentes notamment en terme de jeu. Ceci se ressent également au classement puisque le club de la Capitale a vu cette année l’OL lui ravir le titre de champion d’automne.

Néanmoins, la belle performance des Verts ce soir là ne peut pas être occultée : un pressing ponctuel très efficace, de vraies belles actions construites se terminant par une occasion et une étonnante sérénité qui perdurent face aux cadors de notre championnat et qui nous fuit dès lors que les adversaires sont plus faibles. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les Verts font plaisir à voir cette saison dans le jeu, et quasiment à chaque fois, c’est face aux gros du championnat de France : Paris en finale de Coupe de France fin juillet, à Marseille en septembre, et un peu plus récemment dans le derby à Lyon et face à Lille à Geoffroy-Guichard pendant une mi-temps. Cependant, comme à chaque fois cette saison, Puel n’arrive pas à s’appuyer sur ces matchs qui devraient devenir des matchs références. Conséquence : les Verts retombent immédiatement dans leurs travers.

Retour sur Terre en Champagne

C’était plein d’espoir que les Verts se déplaçaient à Reims après leur très bonne confrontation face au PSG. Et pourtant, la bande à Boulaye Dia n’aura pas tardé à faire trembler les filets stéphanois, grâce à l’attaquant sénégalais par deux fois en première mi-temps. Malgré de belles occasions notamment pour Mathieu Debuchy les Verts ne parviennent pas à revenir dans le match. A force de croquer, les Verts se font punir une troisième fois, à la suite d’un coup-franc contré de Cafaro. Charles Abi parviendra dans les derniers instants à réduire la marque en inscrivant son premier but en Ligue 1, mais encore une fois les Verts sont passés à côté d’un match d’une importance pourtant extrême face à un concurrent direct. Alors oui, l’arbitrage aurait pu être meilleur et la chance sourire un peu plus aux Verts. Cependant, la qualité de jeu proposée par ces derniers a encore été trop faible et trop irrégulière par rapport à ce que l’on avait pu voir plus tôt cette semaine.

Comment l’expliquer ? Difficile. Le manque d’expérience du groupe de Puel peut être une explication. La motivation également qui n’est pas forcément la même quand l’on rencontre le PSG ou l’OL que lorsque c’est Reims ou Dijon en face. D’un point de vue purement tactique, on le répète : les Verts semblent plus à l’aise quand ce n’est pas à eux de faire le jeu et donc le plus souvent quand ils ne sont pas favoris, en attendant un peu plus et en jouant en contre avec la vitesse d’Hamouma, Nordin ou encore Bouanga. Ce qui est sûr, c’est qu’il faudra travailler sur tous ces aspects car les Verts sont encore loin du maintien en Ligue 1.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here