Ce lundi soir, les Verts pouvaient pour la première fois de la saison ou presque remercier la VAR : elle qui a peut-être oublié un pénalty aux Gardois sur une intervention peu inspirée de Subotic, et qui a validé l’inspiration géniale de Beric, alors que le ballon  aurait dû être Nîmois au départ de l’action. Qu’importe, elle nous en doit ! Désolé pour les Nîmois sur qui ça tombe et qui ne méritaient vraisemblablement pas ça.

Et pourtant que cela a mal commencé ! A peine deux minutes de jeu pour qu’Aït Bennasser nous fasse sa spéciale : une perte de balle ultra-dangereuse plein axe, il n’en faudra pas plus pour que Savanier lance d’une merveille d’extérieur du pied Bouanga dont le centre trouve Ripart seul dans les 6 mètres qui ne se fait pas prier pour envoyer le ballon dans la lucarne de Ruffier (0-1, 2ème). Difficile d’en vouloir à Subotic cette fois-ci, lui-même surpris par la perte de balle et quand l’on sait combien il est difficile de défendre lorsque l’on recule vers son but. Mais finalement est-ce que ce n’est pas la meilleure chose qui pouvait nous arriver que d’encaisser ce but précoce ?

(merci à @Alex_InDaHouse2 pour ces images)

Peut-être bien que si puisque derrière les Verts ont très bien réagi : d’abord par l’intermédiaire d’Hamouma qui oublie peut-être Beric seul sur sa gauche avant de buter sur Bernardoni. Puis, c’est autour de Nordin de donner le tournis à la défense Nîmoise, profitant juste auparavant d’une merveille de talonnade de Beric, mais celui-ci aussi bute sur le gardien Nîmois.

Et c’est finalement Cabella qui remettra les Verts dans le coup, d’un subtil piqué, profitant quand même d’une belle cagade de Ferri ce que certains, à notre grand plaisir se sont amusés à appeler le Karma. En même temps, comment mieux résumer la situation pour celui qui avait blessé pour plus de 6 mois celui qui nous a donné la victoire hier soir ?  (1-1, 24ème).

Debuchy trouvera le poteau quelques minutes plus tard, bien servi par Bennasser qui aurait pu par la même occasion se rattraper.

Derrière chaque équipe aura l’occasion de prendre l’avantage mais ce n’était pas au goût des deux portiers qui réalisent presqu’un sans-faute dans ce premier acte.

Au retour des vestiaires, le rythme retombe un peu, Hamouma et Nordin auront tout de même l’occasion de donner l’avantage aux leurs mais Bernardoni est toujours là. De même dans l’autre sens, Bozok trouvera même la transversale de Ruffier qui était pour une fois battu.

C’est finalement du nouvel entrant que viendra la lumière : Vada d’une passe d’une précision chirurgicale trouve Beric qui d’un magnifique extérieur du pied trompe Bernardoni (2-1,78ème).

La VAR devra intervenir pour corriger l’erreur de l’arbitre de touche qui avait signalé notre « Zorro Vert » hors-jeu. Il aura donc fallu attendre un 1er avril pour que la VAR soit enfin de notre côté, omettant la touche donné à tort aux Verts, ceci ne faisant pas partie des cas d’utilisation de celle-ci mais surtout en oubliant un pénalty qui semblait évidant pour une faute de Subotic, quelques minutes auparavant.

Le score ne bougera plus, notamment grâce à Ruffier parfait encore dans les derniers instants devant Bouanga. Les Verts passent donc la quatrième, et lancent la course à l’Europe qui s’annonce haletante jusqu’à la fin de la saison.

On a aimé :

-La réaction Verte : Ce qu’on ne voyait plus depuis pas mal d’années dans le Forez, nous commençons à le retrouver à savoir renverser la situation lorsque nous sommes menés au score. En effet, comme ils l’avaient fait plus tôt cette saison face à Caen, Angers ou encore Marseille les Verts ont renversé la vapeur hier soir. Petite particularité : cela se produit toujours dans notre Chaudron.

-La banderole des Green : Encore bien inspirés, les Green Angels ont sorti une double banderole bien sentie à l’entrée des joueurs. On vous laisse en juger par vous-même. Plus globalement, nous avons aimé toutes les banderoles sorties que ce soit en Nord ou en Sud, dont le combat est si légitime : le football le lundi est tout ce qu’on aimerait éviter, l’affluence d’hier soir en est la principale raison. En Allemagne, les supporters avaient gagné leur combat et nous espérons que ce sera le cas de notre côté aussi. En ce qui concerne l’action côté Magic Fans, nous ne pouvons donc qu’approuver le but, mais les moyens utilisés n’auront pas franchement été « terribles » gênant même nos propres joueurs.

(source : Furania-Photos)
Source : Furania-Photos

-La VAR : Comme précédemment dit, la VAR pour l’une des premières fois de la saison nous aura permis de prendre des points, enfin bon comme on le disait également, elle nous en devait et elle nous en doit encore !

-Le retour de Ferri dans le Chaudron : parfois des images valent plus que de longs discours…

(merci à @NandoChachalana pour l’image de la soirée)

On n’a pas aimé :

L’affluence et l’ambiance : et bien entendu nous ne remettons pas la faute sur les supporters qui ont fait beaucoup d’efforts pour se déplacer un lundi à 20h30. On espère que le piètre spectacle en tribune, pourtant dans l’enceinte qui se fait surnommer le Chaudron, fera comprendre aux différentes autorités que le foot le lundi est une bien mauvaise idée pour rester poli.

Nos tops/flops :

Tops :

Beric : Dans quasiment tous les bons coups encore une fois ! De sa talonnade pour trouver Nordin à celle pour trouver le chemin des filets, Robert nous montre que finalement la meilleure idée cet hiver était bien de le prolonger, et on n’en a jamais douté !

Ruffier : Impuissant sur la tête de Ripart, notre « CRS » à nous aura tout stoppé par la suite et aura même été sauvé par sa transversale, la réussite des grands comme on dit.

Nordin : Intenable ce lundi soir, le petit lutin Forézien n’aura failli que dans la finition comme souvent. On mettra cela sur le compte de sa jeunesse mais il est très plaisant de retrouver un joueur aussi percutant dans nos rangs nous rappelant un certain Gradel à ses vertes années.

Flops :

Aït Bennasser : Son erreur aurait pu nous coûter des points et ce n’est pas la première fois qu’il perd ce genre de ballon, loin de là. Pour le moment, il ne se dirige pas forcément vers la signature d’un contrat à l’Etrat…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here