J’ai acheté une tortue. Je sais pas trop pourquoi. C’était un jour où il faisait moche. Et j’étais triste. J’avais rien glandé de la journée hein. Pourtant, j’étais triste. Pour rien. Ça arrive. Comme quand le mec devant toi prend la dernière assiette de frites à la cantine et que tu te retrouves avec des brocolis. Il fallait juste que ça tombe sur quelqu’un. Pas de chance, c’est pour ta gueule.

Du coup j’ai acheté une tortue. Par hasard, dans une animalerie. C’était sur mon chemin. Je me suis dit que ça serait rigolo, et que peut-être, ça me remonterait le moral. Je l’ai même appelée Jacques Cheminade, parce que ça me faisait marrer. Maintenant je trouve juste ça bizarre et je peux plus l’appeler autrement. Je crois que je vais coller son portrait sur la carapace, ça aidera peut-être.

Bref, j’ai acheté ma tortue, et puis je suis rentré. Pas vraiment convaincu d’être moins triste qu’avant. Mais j’avais fait un truc rigolo dans ma journée. C’était déjà pas mal non ? Tout le monde ne peut pas s’en vanter. Il faudrait toujours essayer de faire un truc rigolo dans la journée. Qui peut dire sans sourciller « J’ai acheté une tortue qui s’appelle Jacques Cheminade parce que j’étais triste » ? C’est pas rien. Je cours peut-être pas le 100 mètres en moins de 10 minutes mais à chacun ses accomplissements.

Il s’avère qu’une tortue, c’est con comme une brique. Pas moyen de discuter 2 minutes sans qu’elle se mette à gerber ou dormir. C’est visiblement tout ce qu’il y a sur l’emploi du temps ; pioncer et vomir. C’est pas avec un comportement comme ça qu’on va arriver à bout des stéréotypes. Faut se responsabiliser un peu. Là, par exemple, j’ai Jacques Cheminade, dans mon salon, qui dort dans son vomi. Faut faire quelque chose, je sais pas, essayer de sauver la dignité des 7 électeurs.

Je crois que je devrais définir « con comme une brique ». Après tout, tout le monde n’est peut-être pas familier de la mesure de la connerie en briques. Donc, pour éclaircir la situation ; une brique, c’est assez équivalent d’une table (je vous passe les décimales). Donc pour les tablophiles ; une tortue, c’est con comme une table. C’est bon ? C’est plus clair ?

Donc, vous comprenez. J’étais triste. J’ai acheté une tortue. Et après j’étais toujours triste mais j’avais une tortue qui commençait déjà à me péter les noyaux.

Je l’ai laissé dormir, au final. Je ferai un ragoût plus tard. Moi aussi j’ai pris une pause. J’avais rien glandé de la journée. Certes. Mais j’ai pris une pause quand même. Juste pour être encore un peu triste, pour rien. On peut pas être joyeux tous les jours. J’ai essayé, pourtant. J’ai acheté une tortue. Rien à faire. C’est pas grave. Ça ira mieux demain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here