Stupeur pour tous les fans de Sniper. Alors que le groupe avait entamé une seconde tournée de 21 dates en octobre, après celle de 2016/2017 et dans la continuité de la sortie de son nouvel album Personnalités Suspectes Vol. 1, la nouvelle de sa séparation et de l’annulation des dates restantes est tombée il y a quelques jours au moyen d’un communiqué relayé sur les réseaux sociaux. Raison invoquée : la rupture de Blacko avec le monde du rap et le retour au reggae et à ses véritables amours.

Cependant, le son de cloche est un peu différent du côté du principal intéressé, qui s’est défendu, à travers un communiqué inquisiteur, d’être la cause principale de la fin de l’aventure, pointant du doigt Tunisiano et sa nouvelle collaboration avec Vald, dont il n’avait apparemment pas été mis au courant. Des propos étonnants alors que Tuni s’était à plusieurs reprises affiché aux côtés du trublion du rap Français. Celui qui se présente comme un « vrai chanteur » a complètement démonté le milieu dont il est issu, affirmant détester « le rap et les rappeurs »,  se refusant à être « complice de ce système » bien qu’il reconnaisse qu’il l’a « fait manger depuis le début ». Il invite également son ancien comparse à assumer et à ne pas se « faire passer pour un miskine », concluant son propos par un nouveau tacle adressé à Vald dans une réponse à un commentaire paru sur sa publication : « Être dans le sillage de Vald me fout la gerbe ».


Crédits Photos: Instagram Tunisianofficiel
Crédits Photos: Instagram Tunisianofficiel

Le tout a été repartagé par… Tuni lui-même, ce qui n’a pas manqué d’agiter la communauté Instagram de l’artiste. Une façon de répondre et d’assumer ? Plusieurs autres MCs sont venus se mêler au débat, notamment Fianso, ne manquant pas l’occasion de provoquer Blacko, d’une manière visiblement plus moqueuse qu’agressive. Vald, quant à lui, n’a pas (encore) répondu.


Crédits Photos: Instagram Tunisianofficiel

Triste et probablement définitive fin pour un trio qui aura, quoi qu’il en soit, marqué à jamais le rap francophone. On peut néanmoins être déçus que des « tontons » de ce calibre se livrent à de telles attaques et n’aient pas eu le discernement de garder cela dans la sphère privée. C’est donc la fin d’une belle histoire, et selon toute vraisemblance d’une longue amitié qui avait déjà connu quelques turbulences lors de la première séparation. Mais bon, on dira qu’il ne faut jamais dire jamais…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here