La fin d’une série noire

Nous nous étions quittés après le très frustrant derby et son scénario encore rocambolesque et toujours en notre défaveur. Deux semaines après les Verts sombraient en une mi-temps à Brest, ce qui portait le nombre de défaites consécutives à 7, après pourtant (et heureusement d’ailleurs) un début de saison prometteur. Pas vraiment de bon augure avant de recevoir les Dogues lillois qui eux continuaient leur marche en avant en Ligue 1 comme en Europe.

Pourtant, d’entrée de jeu, ce sont les Verts qui sont meilleurs et le retour de Wahbi Khazri en pointe de l’attaque stéphanoise fait du bien. C’est lui d’ailleurs qui se met le premier en évidence avec un centre-tir en début de match que Maignan capte non sans mal. Quelques minutes plus tard, Trauco met une nouvelle fois à contribution le gardien lillois impérial sur sa ligne. Il ne pourra rien peu après la demi-heure de jeu sur le pénalty transformé par Khazri, que lui-même avait provoqué une minute auparavant, en étant déséquilibré par le malheureux Bradaric.

Les Verts rentrent au vestiaire avec une avance logique.

Malheureusement, après le retour des vestiaires, la physionomie du match change complètement et les Lillois se mettent à jouer dans le camp stéphanois. Les Verts peuvent remercier leur barre transversale qui repousse la tentative de la tête de Benjamin André. Cela ne servira pas de piqûre de rappel aux Verts qui cèdent 3 minutes plus tard, sur une belle frappe croisée d’Ikoné bien servi par Yilmaz d’une subtile remise de la poitrine. Ce même Yilmaz n’est pas loin ensuite d’offrir la victoire au LOSC mais sa frappe s’envole dans le Kop Nord. Plus rien ne sera marqué, et au vue de la seconde période les Verts décroche un bon point, qui plus est contre le dauphin du PSG s’il fallait le rappeler.

Bonifier ce point à Dijon

Pour que le résultat obtenu face à Lille demeure positif, il faudra bonifier ce point à Dijon dimanche prochain. Ce sera même vital puisque les Dijonnais sont derniers du championnat mais à seulement 4 longueurs des Verts. En s’imposant en terre Bourguignonne, les Verts pourraient mettre leurs adversaires à 7 points et prendre une bouffée d’air frais. À l’inverse, en cas de défaite, tout serait relancé et les inquiétudes quant à l’avenir stéphanois seraient plus que légitimes.

Puel pourra s’appuyer sur la belle première période face à Lille, et travailler sur le second acte où les Verts semblent avoir été pris physiquement, alors qu’ils évoluaient face à un adversaire qui avait joué 3 jours plus tôt en Europa League face au Milan AC. Le coach stéphanois pourrait également bénéficier d’un retour important en la personne de Retsos qui devrait faire un bien fou à l’arrière garde verte.

Dimanche, l’important sera les trois points.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here