Comme tout stéphanois le savait le 20 janvier à 23h, la saison de Saint-Etienne venait de prendre un sale tournant ! Dembélé venait de crucifier Ruffier et les siens à la 95ème minute de jeu alors que les Verts restaient sur une victoire de prestige face à l’OM, s’accrochant à ce moment-là au podium. Le derby peut conditionner une saison et un peu plus d’un mois et demi plus tard, les Verts l’apprennent puisqu’ils plafonnent désormais à 7 points de ce même podium, la faute à une série de prestations pas loin du catastrophisme, et il faut bien le dire, à un manque cruel d’ambition. Notre Capt’ain en est d’ailleurs l’incarnation estimant que l’on se trouvait à notre place en marge de ce match face à Lille. Mais comment ne pas lui donner raison quand on voit la purge qui suit ? Un tir cadré en 90 minutes dans notre Chaudron. Un nombre incalculable de ballons perdus dans notre camp, plein axe sur lesquels Ruffier aura dû réaliser bon nombre d’exploits avant de céder en toute fin de match sur une accélération de l’inévitable Pepe, dont la performance est à relativiser, tant Subotic est lent une fois de plus.

(merci à @Alex_InDaHouse2 pour toutes ces images)

Avant cela, les Verts ont globalement subi les assauts lillois, et ne devaient leur salut qu’à la maladresse lilloise (Ikone en fin de première mi-temps notamment) et surtout à un énorme Ruffier faisant taire les nombreuses critiques à son égard écoeurant pendant longtemps le phénomène Nicolas Pepe.

Néanmoins, grâce à un Cabella quelque peu retrouvé (grâce peut-être au changement de système qu’on espérait), Beric était à deux doigts (de pied de Maignan) d’ouvrir le score contre le cours du jeu en fin de première mi-temps. Et ce sera la seule véritable occasion verte, s’il l’on omet la reprise de Cabella en fin de match passant assez largement hors du cadre.

Pas grand-chose de plus à dire si ce n’est que le podium s’envole pour de bon pour les Verts et le casse-tête continue pour Gasset qui va devoir composer (au moins pour le prochain match) avec les absences de Khazri et Debuchy en plus des nombreuses blessures. La fin de saison stéphanoise s’annonce donc très compliquée, mais il va falloir rebondir si on veut voir revenir l’Europe à Sainté.

On a aimé :

-La solidarité du groupe avec M’Vila : Notre numéro 6 était en deuil ce dimanche après-midi, ayant perdu son grand-père quelques heures avant le match et voulant absolument disputer celui-ci. Le groupe l’a bien entouré en portant notamment un brassard noir durant le match pour lui rendre hommage. Courage Yann.

-La banderole en Sud « La pyrotechnie n’est pas un crime » : il est grand temps d’ouvrir le débat sur les fumigènes dans les stades tant les instances et les médias jouent d’hypocrisie là dessus : les premiers à louer les ambiances exceptionnelles et à se servir des images pyrotechniques pour promouvoir le championnat de France mais aussi les premiers à descendre les Ultras quant à l’utilisation de ces mêmes fumigènes. Et il est quand même bien malheureux de voir pour la énième fois une tribune fermée surtout quand l’on connait l’apport du public à Sainté.

(source : Furania-Photos)

On n’a pas aimé :

-Les expulsions de Debuchy et Khazri : on peut comprendre l’énervement, face à l’impuissance que dégageait l’équipe hier après-midi, mais la saison est encore longue et avec les blessures il est inconcevable de s’emporter comme cela et d’affaiblir l’effectif de la sorte. Surtout concernant Khazri qui a été prévenu mainte et mainte fois…

-La fébrilité et le manque d’ambition de Sainté : on avait prévenu on ne voulait pas revoir la même prestation que face à Marseille. Et ben le moins que l’on puisse dire c’est qu’on n’a pas été entendu. Une seule occasion, et pas vraiment d’efforts pour aller chercher la victoire devant notre public. Mais tout va bien, on jouait contre un mieux classé, la logique a été respecté, on est à notre place !

Nos tops/flops :

Tops :

Ruffier : Il aura longtemps repoussé l’échéance, mais n’aura malheureusement rien pu faire face à la classe de Pepe dont le nom irait mieux à son adversaire direct du soir dont la vitesse en est une des caractéristiques !

Cabella : Celui qui était quasiment abonné à nos flops a relevé la tête aujourd’hui, mais trop seul. A défaut d’être décisif, notre Julien Tanti à nous aura beaucoup tenté, joué juste et n’était pas loin d’offrir l’ouverture du score à Beric.

Saliba : Pas bien aidé à côté de lui, le jeune stéphanois a livré une performance globale pleine. Cela fera au moins un « Salib’ » de bon cette saison…

Flops :

Ait Bennasser : Arrêtons de faire les « rageux »… On est bien loin de la complicité M’Vila-Selnaes. Et sans parler de complicité, les pertes de balle plein axe de l’ex-monégasque sont trop nombreuses et trop dangereuses. Encore quelques matchs pour lui pour donner envie aux dirigeants stéphanois de le conserver mais il y a encore du boulot (quoique quand on voit certains recrutements on se dit pourquoi pas…)

Subotic : Sa lenteur en ferait presqu’un joueur rare. Et au-delà de cela, balle au pied on n’est pas loin de la catastrophe non plus. Mais bon il nous réserve quelques fois de belles surprises (cf Dijon).

Khazri-Debuchy : Déjà leur performance n’est pas exceptionnelle et en plus ils vont mettre à mal le club pour la suite. Espérons que ce carton rouge fera réfléchir, principalement le tunisien qui a déjà été suspendu à deux reprises pour de nombreux cartons jaunes, quasiment à chaque fois pour contestations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here