Et tout a commencé sur les chapeaux de roues pour les Verts qui dès la 5ème minute ont trouvé la faille. Cabella, qui fait plaisir à voir depuis quelques semaines déjà trouve parfaitement Hamouma dans la profondeur qui se remet sur son pied droit avant de déclencher une frappe anodine pense-t-on, mais Samba se troue complétement et permet aux Verts d’ouvrir la marque (5ème, 0-1).

Les Verts sur-dominent ce premier acte et Hamouma a l’occasion de doubler la mise mais cette fois Samba est bien là. Qu’importe l’ancien Normand va jouer un second mauvais tour à son ancien club : en débordant sur le côté droit il adresse un centre parfait à Beric, à qui un ballon suffit comme on vous l’avait rappelé et les Verts se mettent déjà à l’abri (20ème, 0-2).

Hamouma continue son festival : il élimine deux Caennais côté droit avant de délivré une merveille de passe extérieur du pied à Nordin qui ne se fait pas prier pour finir le travail (31ème, 0-3).

Et ceci n’est qu’un aperçu de la jeunesse stéphanoise. Puisqu’en seconde mi-temps, les Verts gèreront tranquillement leur avance dans un stade qui aurait sonné bien creux sans la présence des 600 supporters stéphanois, les ultras malherbistes cessant leurs activités dès la première mi-temps, certains spectateurs quittant même le stade au même moment. En fin de match, la jeunesse stéphanoise se distinguera encore davantage avec les entrées de Ghezali et Gueye buteur à Strasbourg en début de saison. Sur une belle action emmenée par Cabella, Ghezali est trouvé par ce dernier qui essaye de lui rendre la monnaie de sa pièce dans la surface, celui-ci est contré mais Gueye fait l’effort pour récupérer le ballon et Ghezali finalement, d’un astucieux pointu trompe Samba pour la 4ème fois dans ce match (86ème, 0-4).

Le calice jusqu’à la lie pour les Caennais donc, et ce n’est pas fini : Vada, fraîchement entré lui aussi ira de son but en reprenant joliment un ballon à l’entrée de la surface (90ème+1, 0-5). Le parcage stéphanois qui avait rappelé qu’aucun faux-pas ne pouvait être possible désormais dans la course à l’Europe a été entendu et exulte, les Verts venant de signer ici une victoire historique, lançant dans le même temps parfaitement la course à l’Europe en revenant sur les talons de l’OM, défait hier à Paris.

D’un point de vue tactique, comme nous l’espérions, le changement de système semble faire beaucoup de bien aux protégés de Gasset : les sorties de balle sont beaucoup plus rapides et Cabella est beaucoup plus trouvé dans l’entre-jeu stéphanois lui permettant donc s’exprimer davantage.

(merci à @Alex_InDaHouse2)

On a aimé :

-L’envie montrée par Sainté : d’habitude quand on ouvre le score tôt, on ne sait pas trop ce qu’il se passe dans la tête des joueurs mais un phénomène assez incroyable se déroule presqu’à chaque fois, on s’arrête de jouer et on recule (Rennes en début de saison en est un parfait exemple). Cette fois-ci, les Verts ont retenu la leçon et ont appuyé là où ça fait mal, et pour nous ça fait du bien !

-Le parcage Vert et Blanc : Plus de 600 Verts étaient présents en Normandie pour soutenir les leurs, et comme souvent (cette fois-ci, bien aidés par les faits de jeu), on aura entendu qu’eux durant 90 minutes. Le Peuple Vert sera un atout de taille dans cette course à l’Europe, en espérant que les autorités n’en décident pas autrement en prenant des décisions toujours plus bêtes les unes que les autres.

X
(merci à Furania-Photos)

-Le coaching de Gasset et la jeunesse au pouvoir : Les Verts étant à l’abri, Gasset a décidé de lancer quelques jeunes et le moins que l’on puisse dire c’est que cela a fonctionné. Là aussi cela peut-être un bel atout pour la fin de saison, surtout quand l’on voit le nombre d’absents à Sainté.

On n’a pas aimé :

Difficile de remplir cette rubrique aujourd’hui mais si on est perfectionniste on pourrait dire les quelques moments de suffisance (l’exemple le plus frappant serait le dribble tenté par Kolo juste avant le but de Ghezali, qui contre un autre adversaire aurait certainement coûté un but).

En dehors du terrain, la déclaration de Cabella a créé la polémique : de notre côté nous pensons plus à de la maladresse, s’adressant peut-être davantage aux journalistes qu’aux supporters stéphanois qui eux « ne restent pas au chaud devant leur télé » en témoignent encore les 600 présents à Caen.

Nos tops/flops :

Tops :

-Hamouma : Quel pied de le voir en si belle forme ! On touche du bois car on sait qu’à tout moment une blessure peut le rattraper mais lorsqu’il est dans ces dispositions, toute l’équipe en profite et les stats en témoignent : 2 passes décisives et un but pour celui qui aura d’ailleurs été acclamé à sa sortie par son ancien public.

-Cabella : on vous le dit, depuis quelques matchs on retrouve le vrai Remy ! Le changement de système semble lui faire du bien et il a été samedi soir dans quasiment tous les bons coups, en offrant notamment l’ouverture du score à Hamouma. Il reste plus qu’à trouver une vraie complicité avec Khazri sur le terrain, avec cela l’Europe ne devrait pas échapper aux Verts.

-Beric : Une occasion, un but ! De plus il a été beaucoup plus impliqué que d’habitude dans le jeu, décalant souvent Hamouma sur le côté. Espérons qu’il aura ce qu’il mérite à savoir une place de titulaire pour la fin de la saison.

-Les jeunes : Que ce soit Nordin, Gueye ou Ghezali, tous ont joué sans complexe en apportant un plus à l’équipe. Ils ont donc bien rendu la confiance que Gasset leur a accordé et on espère donc les voir un peu plus souvent sur le terrain, notamment quand l’équipe a besoin de fraîcheur.

Flops :

-Caen : Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu une équipe d’une telle faiblesse. N’oublions pas que Sainté jouait presque avec une équipe « bis » samedi soir avec les absences de Khazri, Debuchy, KMP, Gabriel Silva ou encore notre Cap’tain. Et pourtant ce fut une symphonie du début à la fin. Sans être pessimistes, on voit mal comment cette équipe pourrait se sauver en fin de saison. Par contre on voit bien Courbis se sauver en fin de saison !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here